Actualités

Aide à domicile : comment obtenir une aide financière ?

4 mars 2021

Lorsqu’une personne âgée ou en situation de handicap fait appel à une aide à domicile, des aides existent pour l’aider au financement des prestations de services à la personne. Petit point sur ces aides financières qui permettent d’assurer le maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie.

Qu’est-ce qu’une aide financière pour personne âgée ?

Une aide financière est une allocation versée par les autorités publiques auprès des personnes âgées et/ou handicapées afin d’assurer une meilleure prise en charge à domicile du vieillissement. Le but de l’aide financière est de permettre à ces personnes de les accompagner dans la vie quotidienne et de faire appel à une aide à domicile devenu indispensable pour garantir leur sécurité et leur santé au sein de leur logement. D’après l’Insee, 4 millions de seniors seraient en perte d’autonomie d’ici 2050. Aujourd’hui, le vieillissement est devenu plus que jamais un enjeu économique et social incontournable alors que de nombreuses personnes âgées souhaitent continuer à vivre le plus longtemps possible à leur domicile.

Dépendance : comment bénéficier d’une aide ?

Les démarches à réaliser peuvent être différentes pour obtenir une aide financière selon la situation de la personne concernée : si vous êtes autonome avec quelques difficultés à réaliser certains gestes comme l’entretien courant de la maison (ménage, repassage, aide aux courses, préparation des repas, portage de repas, etc.) ou si vous êtes en perte d’autonomie avec des difficultés à réaliser des actes essentiels de la vie (aide au lever, aide au coucher, aide à la mobilité, aide à l’habillage, aide à la toilette, aide au repas, etc.).

Les différentes aides pour financer le service à la personne

En fonction de votre degré d’autonomie et de vos difficultés financières, vous pouvez prétendre à différentes aides et financements pour garantir votre maintien à domicile comme c’est le cas pour un bénéficiaire qui fait appel aux services d’aide et d’accompagnement de Senior Compagnie.

L’allocation personnalisée d’autonomie

Destinée aux personnes âgées de plus de 60 ans en perte d’autonomie pour accomplir des actes essentiels de la vie, l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie) est une aide financière accordée par le Conseil Départemental auprès des personnes résidant à domicile comme pour les personnes vivant en établissements (maison de retraite ou EHPAD afin de payer les frais d’hébergement) quels que soient leurs revenus. C’est la principale allocation délivrée aux personnes âgées et/ou dépendantes. Pour obtenir cette allocation, une visite d’évaluation à domicile est réalisée par un évaluateur dont l’objectif est d’évaluer les besoins spécifiques de la personne et de fixer un montant mensuel en fonction de son niveau de dépendance et de ses revenus. Si vous êtes éligible, vous pouvez retirer le formulaire de demande auprès des services du Conseil départemental, du CCAS (centre communal d’action sociale), des organismes de Sécurité sociale, des mutuelles ou des services d’aide à domicile. N’oubliez pas que votre agence Senior Compagnie peut vous fournir une trame.

L’allocation de solidarité aux personnes âgées

Destinée aux personnes âgées disposant de faibles revenus, l’ASPA a remplacé le minimum vieillesse depuis 2006 et fait partie des aides sociales au même titre que l’APA. Vous pouvez faire une demande de cette aide spécifique auprès de votre caisse de retraite : CARSAT (Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail), CNAV (Caisse nationale d’assurance vieillesse), MSA (Mutualité sociale agricole), Sécurité sociale des indépendants, etc. Si vous ne percevez pas de retraite, vous pouvez également vous adresser auprès du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS). Sachez que le montant de cette allocation vient s’ajouter à celui des faibles ressources des personnes qui en font la demande.

La prestation de compensation du handicap

Aide financière accordée depuis le 1er janvier 2006, la Prestation de Compensation du Handicap est une aide financière destinée à rembourser les dépenses liées au handicap (financement des aides humaines et techniques, adaptation du logement voir du véhicule). À l’image de l’APA, son attribution dépend de certaines conditions comme le degré d’autonomie des personnes, de l’âge, des ressources et du lieu où réside la personne qui souhaite bénéficier de cette aide. Les personnes peuvent bénéficier de la Prestation de Compensation du Handicap en cas de difficulté à réaliser seules une activité comme les déplacements, l’entretien personnel et les relations le monde extérieur ou avoir une difficulté grave à réaliser deux de ces trois activités. Notez bien que cette aide personnalisée n’est pas cumulable avec l’APA même si vous êtes éligibles aux deux aides. Si une personne handicapée peut en faire la demande, c’est également le cas pour un enfant handicapé qui se retrouverait face aux mêmes difficultés au quotidien. La PCH est attribuée par la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées) de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) et est versée par le Conseil Départemental.

L’aide au retour à domicile après hospitalisation

L’ARDH est une prestation destinée à prendre en charge les personnes âgées pendant la période de rétablissement après une hospitalisation. C’est un autre moyen d’assurer le maintien à domicile des personnes pendant une période déterminée (3 mois). Destinée aux personnes âgées de plus de 55 ans, cette prestation comprend l’aide à domicile, les transports, l’entretien du logement, les courses, le portage de repas, la téléalarme voire des travaux d’adaptation du logement afin d’anticiper la perte d’autonomie. Pour disposer de cette prestation, vous devez vous tourner auprès de votre caisse de retraite ou auprès des services sociaux de l’hôpital où vous avez été hospitalisé. 

Le CESU

Crée en 1994 sous le nom de Chèque Emploi Service (CES), le Chèque Emploi Service Universel (CESU) permet de financer une prestation de services à domicile comme celles que proposent Senior Compagnie auprès de ses bénéficiaires. C’est un moyen efficace de garantir le maintien à domicile des personnes en situation de dépendance ou les personnes handicapées. Le chèque emploi service universel peut être fourni par les comités d’entreprises ou les entreprises elles-mêmes avec un niveau de prise en charge variable.

La réduction d’impôt ou le crédit d’impôt

Si vous faites appel à un service d’aide à domicile, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt ou d’une réduction d’impôt. Notez que le crédit d’impôt permet de bénéficier d’un remboursement si le montant de ce crédit est supérieur à celui de l’impôt à payer. Les personnes non imposables peuvent ainsi en bénéficier. La réduction d’impôt, elle, permet uniquement de diminuer ou d’annuler l’impôt à payer. Si vous n’êtes pas imposables, il est impossible d’en faire usage. Il est important de préciser que le crédit d’impôt est égal à 50% de vos dépenses annuelles dans le cadre de prestations d’aide à domicile comme l’aide dans les actes de la vie quotidienne (aide au lever, au coucher, à la toilette, etc.) et l’entretien de la maison. Dans le cas où vous bénéficiez déjà d’une aide financière telle que l’APA, vous devez déduire le montant de cette aide du montant des dépenses déclarées afin de bénéficier du crédit d’impôt.  Dès que vous bénéficiez d’avantages fiscaux, des plafonds annuels de dépenses sont fixés en fonction de votre situation personnelle.

Les autres aides financières

En tant que personne âgée, dépendante ou en situation de handicap, vous pouvez prétendre à d’autres aides afin de garantir votre maintien à domicile et de profiter d’une aide adaptée à vos besoins et à vos demandes. C’est notamment le cas pour faire appel aux prestations de nos agences Senior Compagnie qui proposent un accompagnement au quotidien.

La caisse de retraite

En fonction de vos droits et de votre Caisse de retraite, une prise en charge ponctuelle ou durable destinée au maintien à domicile peut être mise en place. Lorsque la personne n’est pas éligible à l’APA, à la PCH ou si la personne a besoin d’une aide au retour à domicile après hospitalisation (ADRH), cette dernière peut bénéficier d’aides versées par la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) ou des caisses de retraites complémentaires en cas d’affiliation. Si vous avez 75 ans plus, les chèques Sortir Plus peuvent également vous permettre d’obtenir un accompagnement pour aller faire vos courses, aller à un rendez-vous médical ou rendre visite à des proches ou des amis. En fonction de vos sorties, il est possible de commander auprès de votre caisse de retraite un ou plusieurs chéquiers afin d’assurer vos déplacements.

La CARSAT

Si vous être retraité du régime général, vous pouvez bénéficier d’une aide financière de la part de la Carsat. Pour ce faire, vous devez avoir plus de 75 ans, être reconnu avec un certain degré de dépendance sur la base d’une grille nationale AGGIR (Autonomie, gérontologie, groupe isso ressources), ne pas percevoir une prestation comme l’APA ou la PCH, et ne pas être éligible à l’Aide sociale pour les services d’aide-ménagère. Si vous remplissez ces critères, vous pouvez bénéficier d’une aide similaire à celle mise en place dans le cadre d’un retour à domicile après hospitalisation (aide à domicile, portage de repas, téléalarme, téléalarme, aide aux transports, etc.).

La mutuelle ou l’assurance

Certains contrats de mutuelles (complémentaire santé) ou d’assurances peuvent inclure dans leur contrat des prises en charge d’aide à domicile en cas d’accident ou de maladie du bénéficiaire. N’hésitez pas à contacter directement votre mutuelle ou votre assurance afin d’obtenir plus de détails sur les aides auxquelles vous pouvez avoir droit.

Source : Portail d’information pour les personnes âgées et leurs proches