Actualités

Tout savoir sur la déshydratation de la personne âgée

29 juillet 2019

La déshydratation des personnes âgées

Alors que les épisodes caniculaires apparaissent chaque été maintenant, nous vous proposons de faire un point sur la déshydratation des personnes âgées et les réflexes à avoir. Effectivement, une bonne santé passe en partie par certains gestes simples, qu’il ne faut pas négliger avec l’âge et le manque hydratation peut avoir de graves conséquences chez les personnes âgées.

Qu’est-ce que l’hydratation et la déshydratation ?

L’apport en eau : essentiel pour l’hydratation

Essentielle face à la chaleur, l’hydratation est trop souvent négligée par les personnes au risque de mettre leur vie en danger. Réelle source d’apports en minéraux (calcium, magnésium…), l’eau est la seule et unique boisson indispensable pour préserver votre santé et surtout réguler et maintenir une température constante à l’intérieur de votre corps. En somme, s’hydrater passe nécessairement par la consommation régulière d’eau surtout pendant des épisodes caniculaires comme la France en a vécu ces derniers étés.

La déshydratation d’une personne âgée

Une déshydratation a lieu lorsqu’une personne ne consomme pas assez d’eau. En fait, elle en perd plus plus qu’elle n’en consomme. Le manque de sel contribue aussi à la déshydratation. Cet apport se fait via les fruits et légumes, mais surtout par la consommation d’eau minérale. Ce manque d’eau peut avoir de graves conséquences sur la santé d’une personne âgée, et peut emmener au décès. Effectivement, l’eau permet d’éliminer les déchets métaboliques de l’organisme, mais aussi de réguler la température corporelle ainsi que la pression artérielle. Un bon apport en eau est ainsi plus qu’essentiel.

À noter que les personnes âgées sont plus sensibles à la déshydratation car elles ressentent moins la soif qu’un autre adulte. Elle pense donc n’en avoir pas besoin. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de veiller de près à vos proches âgés.

 

Qu’est-ce qui peut causer un manque d’eau ?

De nombreux facteurs peuvent être la cause de la déshydratation :

  • La diminution de la sensation de soif : comme indiqué plus haut, une personne âgée perd une partie de sa sensibilité à la sensation de soif.
  • La prise de médicaments : certains traitements peuvent entrainer une perte d’eau dans le corps, tels que les médicaments diurétique ou laxatif.
  • Les difficultés physiques : en effet, les complications liées à l’âge n’aident pas les personnes âgées dans l’hydratation. Il est parfois compliqué de se lever régulièrement pour se servir un verre d’eau.
  • Diverses maladies : chroniques (hypertension, diabète, etc.), digestives, Alzheimer, Parkinson, troubles neurologiques, etc.
  • Des facteurs environnementaux : en hivers, par exemple, la soif est encore moins accrue à cause du froid, mais cela ne signifie pas que le corps a besoin de moins d’eau. À l’inverse, en été, ou quand il fait chaud, le corps transpire davantage, et les pertes d’eau sont plus importantes. Il est donc important de s’hydrater régulièrement.

 

Quels sont les symptômes de la déshydratation d’un aîné ?

Les signes d’une déshydratation modérée peuvent être une soif soudaine, une légère perte de poids, un manque de forces et des lèvres sèches.

Cependant, dans le cas d’une déshydratation grave, de nombreux autres symptômes peuvent s’ajouter. La personne ne peut n’en ressentir qu’un seul, ou plusieurs en même temps. Ils peuvent être :

  • Une perte de lucidité, accompagnée de vertiges lorsqu’elle se lève trop vite
  • De la fièvre
  • Des maux de tête
  • Une perte de poids
  • Une baisse d’appétit soudaine, ou, à l’inverse, une forte soif soudaine
  • Des yeux, des lèvres, une bouche et une peau sèches
  • Une baisse de tension et de la fatigue, ou, à l’inverse, un pouls trop rapide
  • Des urines trop foncées
  • Une absence de transpiration ou de larmes
  • Une constipation

 

Quels gestes pour bien s’hydrater ?

Nous vous recommandons de boire 1,5 / 2 à litres d’eau par jour sans oublier que l’hydratation passe aussi par une bonne alimentation à base de fruits et légumes frais (ex : melon, pastèques, mangue, etc.). S’il est important de boire, vous ne devez pas non plus en abuser pour éviter tout risque d’hyponatrémie (faible taux de sodium dans le sang). Pour cela, il est tout à fait possible de consommer de l’eau plate, pétillante, des bouillons de légumes ou des infusions.

Et pour aller plus loin dans l’aide et l’assistance auprès de nos bénéficiaires, vous pouvez retrouver ci-dessous les principaux réflexes à avoir lors des fortes chaleurs. Pour davantage de conseils, n’hésitez pas à contacter l’agence Senior Compagnie la plus proche de votre domicile pour obtenir plus de réponses et d’aides.

Proche aidant : ce à quoi je fais attention

En tant que proche aidant, vous avez un rôle à jouer dans l’hydratation de votre proche âgé. Ainsi, nous vous conseillons d’emmener votre proche chez le médecin. Si celui-ci donne son accord, il est préférable de limiter les médicaments diurétiques.

Soyez attentif et vérifiez que votre proche se serve des verres d’eau régulièrement. En temps de canicule, vérifiez que votre aîné réalise les bons gestes : ne pas sortir, avoir les volets fermés, être habillé légèrement, etc.

Enfin, prenez régulièrement la température et pesez votre proche pour s’assurer que tout va bien. Si vous avez un doute sur l’analyse des résultats, n’hésitez-pas à appeler le médecin de la personne âgée.

 

Que faire lorsque je constate une déshydratation chez mon proche ?

Si vous constatez l’un ou plusieurs symptômes décris plus haut, vous pouvez essayer le test du pli cutané. Il permet, dans certains cas, de savoir si la personne souffre de déshydratation sévère. Il suffit simplement de pincer légèrement le dos de la main de la personne âgée. Si la peau ne se remet pas dans sa position initiale rapidement, il peut s’agir d’une forme de déshydratation sévère.

Cependant, l’automédication n’étant pas 100% fiable, il est important d’avoir l’avis d’un médecin.  Rendez vous chez le spécialiste de votre proche. Celui-ci vous indiquera rapidement s’il s’agit d’un cas de déshydratation sévère ou non, et vous indiquera les démarches à suivre. Il est probable que des examens sanguins soient prescris, cela pour vérifier la glycémie, l’urée, la calcémie, les protides, etc. Ils permettent aussi de vérifier qu’une autre pathologie ne se cache pas sous ces symptômes, comme la dénutrition.

Dans tous les cas, la personne souffre d’un manque d’eau. Privilégiez, pour les prochains repas, des fruits et légumes riches en eau. Faites boire environ 1,5L-2L d’eau à votre proche, étalé dans la journée. Aussi, n’oubliez-pas de mettre une poignée de sel, sauf si son régime n’en n’autorise pas, dans le plat.

Dans le cas d’un manque d’eau trop s’évère, certaines dispositions médicales peuvent être prises. Il s’agit notamment de la perfusion intraveineuse. Celle-ci peut être la nuit, pour ne pas déranger le quotidien du patient. Pour compenser les pertes, plusieurs solutions de perfusions intraveineuses existent et elles sont choisies selon le type de déshydratation.

 

 

Les services d’aide à domicile de Senior Compagnie

Senior Compagnie propose une aide à domicile aux personnes âgées et/ou dépendantes. Nos auxiliaires de vie peuvent s’assurer que votre proche consomme assez d’eau lors de leurs interventions. Avec nos 124 agences en France, nos équipes peuvent soulager votre quotidien de proche aidant. N’hésitez-pas à demander un devis !