Actualités

Tout savoir sur la maladie de Ménière

16 mai 2019

Trouble chronique de l’oreille interne, la maladie de Ménière se manifeste par des crises imprévisibles chez un patient. L’occasion pour Senior Compagnie de faire un point sur cette maladie chronique qui touche le plus souvent les personnes âgées entre 40 et 60 ans.

La maladie de Ménière a été décrite pour la première fois en 1861 par le médecin français Prosper Ménière. Si les causes restent à ce jour inconnues, plusieurs études ont montré qu’elle pouvait atténuer l’audition et l’équilibre. Touchant la partie interne de l’oreille, le phénomène se caractérise par une baisse de l’audition et des crises récurrentes de vertiges comme les acouphènes. Il faut savoir que l’oreille interne comprend deux organes sensoriels constitués d’un liquide (endolymphe) : le vestibule qui joue un rôle dans l’équilibre et la cochlée qui est consacrée à l’audition. Les symptômes de la maladie de Ménière se traduisent par un excès de ce fameux liquide dans l’oreille provoquant une pression. Les patients vont être alors sujets à des bourdonnements et sifflements dont la fréquence est comprise entre 20 minutes et 24 heures et cause notamment nausées, vomissements, sueurs et maux de ventre.

Une maladie qui touche les adulte comme les enfants

Si les scientifiques ne savent toujours pas ce qui provoque l’augmentation de cette pression dans l’oreille, plusieurs hypothèses existent. La maladie de Ménière peut se développer après une blessure à la tête, des allergies, une intolérance alimentaire ou un dérèglement du système immunitaire. Elle apparaît le plus souvent chez les adultes de 40 à 60 ans même si le syndrome atteint parfois l’enfant. Avec le temps et l’âge, les crises se font plus rares et moins intenses mais après quelques années, les deux oreilles sont susceptibles d’être atteinte par ce phénomène. Et afin de combattre au mieux cette maladie, des médicaments sont prescrits aux patients pour diminuer les crises de vertiges et alléger les douleurs même si l’efficacité du traitement varie d’une personne à l’autre.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter directement votre médecin traitant si vous êtes touché(e) par les symptômes présentés.

Sources : Hear-it.org