Actualités

Senior Compagnie Lyon 4e mis en avant par le magazine Le Pèlerin

29 mars 2021

Retrouvez le témoignage d’une auxiliaire de vie et d’une bénéficiaire de l’agence Senior Compagnie Lyon 4e qui se sont confiées sur leur quotidien pour le magazine Le Pèlerin.

« Ce métier a du sens », Mathilde, 32 ans, auxiliaire de vie à Lyon (Rhône)

« Je pratique ce métier depuis deux ans. J’interviens chez huit personnes âgées, seules ou en couple. Je m’occupe de l’entretien du logement, de l’aide à la toilette, du change, de la préparation des repas, des courses, les accompagne parfois pour des sorties. Cela représente une trentaine d’heures par semaine et me permet de continuer, à côté, mon activité d’illustratrice, ma vocation de départ. À 20 ans, j’avais déjà travaillé pour des aînés pendant mes vacances. Je connaissais donc un peu ce métier. Il me plaît parce qu’il a du sens, on sert à quelque chose. J’ai de très bonnes relations avec les personnes dont je m’occupe. Certaines ont davantage de caractère que d’autres mais toutes sont très agréables. Il faut se montrer patient, calme, attentif, savoir s’adapter à chacun. Travailler en Ehpad ne me tente pas, je craindrais de ne pas avoir le temps de bien m’occuper des gens. À leur domicile, c’est plus facile, ils restent dans leur univers, même si cela reste très physique car il faut souvent porter les personnes. Je regrette bien sûr que nous ne soyons pas mieux reconnus et pas très bien rémunérés… Pourtant, même si elle ne fait pas rêver, c’est vraiment une belle profession. »

« L’Ehpad, ce sera le plus tard possible », Thérèse, 88 ans, habitante du quartier de la Croix-Rousse à Lyon (Rhône)

« Je vis dans cet appartement depuis dix-huit ans. Je m’y suis installée parce que dans mon logement précédent, je n’avais pas d’ascenseur. Je ne souffre pas de maladie particulière, juste d’arthrose, comme beaucoup de personnes âgées. Lors d’une réunion à la mairie, j’ai rencontré une responsable de Senior Compagnie qui m’a proposé les services d’une aide-ménagère. Deux jours plus tard, elle est arrivée accompagnée d’un monsieur, Yves, 60 ans. D’abord surprise et sceptique, je suis aujourd’hui ravie car il fait très bien le ménage. Après un séjour à l’hôpital il y a un an, je me suis retrouvée dans une maison de convalescence. La responsable insistait pour que j’accepte d’aller en maison de retraite car je vis seule et n’ai pas d’enfant. Mais je n’en ai pas du tout envie ! J’ai demandé une aide supplémentaire pour aller faire mes courses chaque samedi matin. C’est encore un homme, Christian, qui m’accompagne. J’aime leur compagnie, ils me distraient, nous parlons de la vie de leurs enfants, de ce qui se passe dans le monde. Alors l’Ehpad, ce sera le plus tard possible. De ce fait, j’ai insisté auprès de la personne en charge des plannings du service d’aide : « Surtout, vous me gardez bien mes hommes ! »

Retrouvez toute l’actualité sur le site du media Le Pèlerin

Senior Compagnie Lyon 4e