Actualités

« Rendre hommage aux bénéficiaires de Senior Compagnie à travers ces portraits »

1 décembre 2020

Auxiliaire de vie au sein de l’agence Senior Compagnie Lyon Croix-Rousse, Mathilde Decosne est également dessinatrice. L’occasion de revenir avec elle sur sa passion qu’elle a réussi à combiner avec son travail au domicile des bénéficiaires de l’enseigne.

Pouvez-vous vous présenter rapidement ?

Mathilde Decosne : J’ai 32 ans, je suis originaire de Dijon et j’habite à Lyon depuis cinq ans. Après l’obtention d’un baccalauréat, j’ai fait des études en art appliqué avec un passage dans l’école des beaux-arts de Dijon. J’ai arrêté au bout de quelques mois car le modèle ne me correspondait pas et j’ai décidé de me lancer en tant qu’entrepreneuse au sein d’une coopérative. J’ai également fait de la décoration pour les enfants et j’ai intégré un collectif de créatrices lyonnaises. Aujourd’hui, cela fait deux ans que je suis auxiliaire de vie au sein de l’agence Senior Compagnie Lyon Croix-Rousse. J’y suis rentrée sans diplôme spécifique mais je suis actuellement dans un processus de VAE (validation des acquis de l’expérience) afin d’obtenir le statut d’assistante de vie aux familles.

Depuis quand dessinez-vous ?

M.D : J’ai toujours pratiqué le dessin et c’est une passion qui ne me lâche pas. Je suis une grande passionnée de BD et je continue à en lire énormément. C’est ce qui m’a poussé à avoir un parcours artistique. Aujourd’hui, j’ai une double activité entre mon métier d’auxiliaire de vie et mon activité de micro-entrepreneuse qui m’a permis de réaliser une campagne pour la SPA lors de l’été 2019 et quelques visuels pour le marché de Noël. Avec le soutien de l’agence, j’ai réussi à adapter mon emploi du temps et continuer à prendre du plaisir dans ce que j’aime faire : accompagner les personnes âgées, dessiner et écrire.

Qu’est-ce que le dessin représente pour vous ?

M.D : C’est une activité qui m’apporte énormément de bien et de plaisir. Capturer un moment précis. J’aime aussi l’idée de progresser en pratiquant au quotidien en gardant en tête que je serais meilleure demain qu’aujourd’hui. Quand j’arrive à mettre sur papier, l’idée que j’ai dans la tête, c’est très satisfaisant. Comme cela a été le cas avec les portraits des bénéficiaires que j’ai pu réaliser. J’ai pu les transmettre auprès de leur famille, et les enfants et les petits-enfants ont été très touchés par mon action et ma démarche. On sait qu’il est parfois délicat de rentrer dans l’intimité des bénéficiaires et à travers les portraits, j’ai voulu garder une trace d’eux et leur rendre aussi hommage. C’est là que le métier prend tout sens. Lorsqu’on accompagne la personne, que nous arrivons au bout de la démarche de ce que représentent l’aide et l’accompagnement à domicile. Tous les jours, je me dis que mon métier a du sens et que je fais quelque chose d’utile.

D’où est venue cette idée de dessiner les bénéficiaires ?

M.D : J’ai commencé à dessiner les personnes dont je m’occupe bien avant le confinement, mais le projet a vraiment pris son sens pendant cette période. J’ai continué à écrire et à dessiner, notamment à dépeindre le contexte qui m’entourait. Je trouvais intéressant la façon dont les personnes ont vécu ce contexte si particulier et il m’est paru essentiel de leur montrer qu’elles n’étaient pas seules et pas coupées du monde extérieur. À titre personnel, j’ai réussi à extérioriser toute cette frustration à travers la réalisation des portraits des bénéficiaires que j’accompagne depuis deux ans. Je voulais évoquer les gens dont on ne parle pas assez et aussi du métier d’assistant.e de vie qui est encore mal perçu aujourd’hui. Mettre en avant l’intimité et les liens crées entre l’auxiliaire de vie et le bénéficiaire. Avoir réaliser ces portraits était aussi l’occasion de valoriser l’agence pour laquelle je travaille et de montrer au monde extérieur que nous pouvons faire confiance à Senior Compagnie et à ses valeurs.

Tu aimerais continuer à mêler ta passion du dessin et ton métier d’auxiliaire de vie à Senior Compagnie ?

M.D : Oui, mon but est de poursuivre mon travail d’auxiliaire de vie qui est essentiel et d’y mêler ma passion pour le dessin. Mon agence a été très réceptive sur mon projet et on m’a d’ailleurs proposé de faire une exposition de mes œuvres dans le local de « Chez Daddy ». En parallèle, je compte poursuivre ce projet d’illustrations comme les séries de portraits des bénéficiaires que j’accompagne à domicile. Pourquoi pas en faire une histoire et la cibler sur une personne. Mon objectif est de continuer à mettre en avant cette génération de personnes dont on ne parle pas assez.

Portfolio de Mathilde Decosne

Senior Compagnie Lyon 4

Pour en savoir plus sur Senior Compagnie

Spécialiste du maintien à domicile des personnes âgées et/ou handicapées depuis 2007, l’enseigne s’est construit une expertise dans le domaine du maintien à domicile des personnes âgées et/ou handicapées qui garantit une qualité et des prestations adaptées à leurs besoins.

Aujourd’hui, Senior Compagnie c’est plus de 100 agences en Franceplus de 2 000 assistants de vie et plus de 6 500 bénéficiaires sur le territoire national. Si vous souhaitez faire bénéficier dès à présent de nos services d’aide et de maintien à domicile pour vos aînés et vos proches, n’hésitez pas à contacter l’agence la plus proche sans plus attendre.