Retour au domicile

Senior Compagnie accorde une attention toute particulière à ses bénéficiaires lors d’un retour d’hospitalisation souvent un facteur influençant la perte d’autonomie et des efforts d’adaptation et de réorganisation que cela implique. Et pour éviter que ce retour au domicile ne soit un moment difficile, nos assistants de vie peuvent aider vos proches dans toutes les tâches domestiques : ménage, repassage, aide à la préparation et à la prise des repas, aide à l’hygiène (aide à la toilette, aide aux lever et coucheraide à l’habillage). Sans oublier l’accompagnement au quotidien comme l’échange et l’aide à la mobilité pour se déplacer au domicile ou se rendre à un rendez-vous à l’extérieur du logement de votre proche.

Une prise en charge complémentaire de l’ARDH

Afin qu’il y ait une prise en charge entre la fin du séjour hospitalier et le retour au domicile, le bénéficiaire peut aussi s’appuyer sur l’ARDH (Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation), une aide attribuée par l’assurance retraite sous certaines conditions aux retraités qui réintègre leur domicile après une hospitalisation. Cette aide de 3 mois maximum est attribuée après avoir analysé ses besoins (hospitalisation, retour à domicile et fin de la prise en charge) en fonction des conditions d’attribution (être retraité du régime général de la Sécurité sociale, être âgé de plus de 55 ans, ne pas bénéficier de prestations similaires versées par d’autres organismes et être classé en GIR 5 ou GIR 6 – les deux niveaux de perte d’autonomie le plus faible – sur la base de la grille AGGIR).

Une aide en fonction des besoins du bénéficiaire

Comme l’explique Alison Bell, responsable de secteur chez Senior Compagnie Avignon, « grâce à l’ARDH (aide au retour d’hospitalisation), le bénéficiaire peut s’appuyer sur l’assistance sociale qui prend en charge son dossier et lui soumet une liste de prestataires. Après avoir exprimé ses choix en termes d’assistance sociale, la personne âgée et ses proches sont informés du temps de dépendance et l’intervention de notre auxiliaire de vie peut débuter. C’est le cas pour des seniors que nous avons déjà pris en charge et c’est au responsable de secteur de réévaluer ses besoins et nous lui transmettons parfois des informations sur ce que nous voyons au domicile de la personne ». Le responsable de secteur va établir une durée de convalescence et prodiguer une aide journalière ou hebdomadaire selon l’état de santé du bénéficiaire.