Comment communiquer avec une personne atteinte de la maladie de Parkinson ?

Communiquer avec une personne atteinte de Parkinson

De nombreuses personnes touchées par la maladie de Parkinson et les maladies apparentées peuvent éprouver des difficultés à communiquer avec leur entourage. La capacité à interagir varie d’une personne à une autre selon les symptômes et les effets des médicaments. Pour maintenir un lien social et relationnel, il est important d’adapter sa communication.

L’impact de la maladie de Parkinson pour communiquer

Vous allez pouvoir constater l’évolution de la maladie chez la personne à travers plusieurs changements :

  • La lenteur de l’élocution,
  • Une expression faciale figée,
  • La difficulté à se concentrer et suivre une conversation,
  • La lenteur à réfléchir et à exprimer ses idées,
  • Les déficits de langage (trouver les bons mots, articulation, volume et ton),
  • Un mauvais discernement.

Les astuces pour communiquer avec une personne atteinte de Parkinson

La communication verbale

Lorsque vous communiquez, il est important d’adapter votre langage, votre débit et votre vocabulaire face à une personne touchée par la maladie de Parkinson. Pour vous aider à avoir une meilleure communication, vous pouvez :

  • Faire des phrases simples et courtes,
  • Utiliser un vocabulaire simple, mais pas infantile,
  • Poser des questions fermées ne nécessitant pas une grande réflexion,
  • Répéter ou reformuler votre phrase,
  • Utiliser une voix calme et posée sans hausser le ton,
  • Ne pas parler trop rapidement,
  • Articuler de façon distincte.

La communication non verbale

Si le langage que vous adoptez est important, votre comportement l’est tout autant face à une personne atteinte par la maladie de Parkinson. Cette dernière peut altérer l’expression facile et le langage corporel de la personne. Soyez attentif au ton de votre voix et à vos gestes même si la personne ne pourrait pas toujours comprendre le sens de votre message ou l’expression de votre visage.

Comment communiquer avec une personne atteinte de Parkinson ?

  • Avoir un contact visuel avec la personne lorsque vous échangez,
  • Faire des hochements de tête pour montrer votre compréhension,
  • Avoir un contact physique (toucher le bras de la personne),
  • Faire des gestes ou utiliser des objets en plus d’utiliser les mots,
  • Garder le sourire en toute circonstance.

Le comportement à adopter avec une personne atteinte de la maladie de Parkinson

Avec l’évolution de la maladie de Parkinson et des troubles cognitifs, il est important de garder contact avec la personne et de s’adresser à elle avec respect et bienveillance. Gardez aussi à l’esprit que la communication est un outil indispensable pour répondre aux besoins de la personne.

Comment améliorer votre communication avec une personne touchée par la maladie de Parkinson ?

  • Encourager les échanges : faites preuve d’initiative pour parler avec la personne et évitez le plus possible son isolement. Maintenez l’échange et aidez-la si elle éprouve des difficultés à trouver ses mots.
  • Créer un environnement propice : évitez toute sorte de distraction susceptible de perturber la concentration de la personne lorsque vous communiquez. Optez pour une pièce calme avec le moins de bruit possible.
  • Prendre le temps : la maladie de Parkinson peut diminuer la capacité de la personne à répondre ou à réagir. Veillez à être attentif et à laisser à la personne le temps nécessaire pour vous répondre sans la relance trop rapidement. Soyez compréhensif et rassurant avec la personne.
  • Choisir le meilleur moment pour échanger : prenez en compte le traitement suivi par la personne afin d’éviter de lui parler si elle est sujette à de l’anxiété ou à une forme de dépression.
  • Choisir un sujet de discussion : évitez de parler de plusieurs sujets en même temps. Les troubles cognitifs de la personne peuvent lui faire perdre le fil de la discussion.
  • Joindre le geste à la parole : utilisez autant de gestes que de mots pour que la personne comprenne le message que vous voulez faire passer (ex : des signes de la tête ou pointer du doigt un objet dont vous êtes en train de parler). N’hésitez pas à mimer les actions du quotidien comme l’heure de manger ou le brossage des dents.
  • Être attentif au langage corporel : garder une attention toute particulière à l’expression faciale et le langage corporel de la personne. C’est un excellent moyen pour réagir à ses humeurs et à ses émotions si vous n’avez pas compris le sens de son propos.
  • Tenir compte des problèmes d’ouïe et de vision : vérifiez que la personne porte un appareil auditif et/ou des lunettes afin de bien vous entendre et/ou de vous voir.

Le comportement à éviter avec une personne touchée par la maladie de Parkinson

A contrario, certains comportements sont à éviter lorsque vous communiquez avec une personne atteinte de la maladie de Parkinson :

  • Interdire : évitez d’utiliser le négatif et les interdictions qui peuvent être agressifs pour la personne. Privilégiez davantage les tournures de phrases positives.
  • Critiquer : essayez de comprendre le message sans corriger ou interrompre la personne. En critiquant, vous pourriez la frustrer et générer une dispute sans le vouloir.
  • Converser sur la personne : si vous discutez avec une tierce personne, évitez de parler de la personne comme si elle n’était pas là bien qu’elle se trouve à proximité. Cela peut générer un sentiment de colère et de frustration, elle pourrait se sentir considérée comme un objet.